Travaux et voirie communautaire

Carte des voies transférées

Voirie transférée à la communauté de communes

Carte des voies transférées

Télécharger

Détail

Total transféré (en mètres linéaires) 24 056 ml
Coût du ml transféré 4,13 euros
Détail par commune Auvers-Saint-Georges : 4 675 ml (Route de Chamarande, Route de Gillevoisin, Chemin du Guette Lièvre, Route de Villeneuve, Route de Bouille)Bouray- sur-Juine : 2 470 ml (CV 4, Rue de la Croix de Fer, Rue des Champs, Rue de la Pingaudière, Rue de Provence, Rue de Bretagne)Chamarande : 1 496 ml (Route de Chagrenon, Route de Gillevoisin, Rue de la Gare.)Chauffour-les-Etréchy : 172 ml (Route des Templiers)

Etréchy : 8 430 ml (Avenue Joffre, Avenue Foch, Rue de la Butte-Saint-Martin, Rue des Vrigneaux -du boulevard de la Gare au pont SNCF-, Boulevard de la Gare, Rue Pasteur, Rue de la Victoire, Boulevard des Martroix, Boulevard Saint Vincent, Boulevard des Lavandières, Route de Vaucelas, Route de Saudreville)

Janville-sur-Juine : 3 220 ml (Rue de Chamarande, Rue de Chagrenon, Rue Joliot Curie et son prolongement, Rue des Cagettes/Rue A. Thorin, Route de Boinveau)

Mauchamps : 1 478 ml (Rue Saint Eloi, Rue de la Mare du Bois)

Torfou : 725 ml (Route de Chamarande)

Villeconin : 1 390 ml (Rue de Vaucelas)

Historique

Lors du transfert de compétence à la Communauté de Communes, le premier travail de la commission travaux a été d’analyser l’ensemble de la voirie transférée par chaque commune en tenant compte de son état.

Les voiries ont alors été classées selon les critères suivants :

  • nature de la couche de roulement (type de revêtement)
  • état de la surface et de la structure (fissures, déformation…)
  • nature de l’usage (liaison intercommunale, accès aux différents équipements)
  • nature du trafic (véhicules légers, poids lourds…)
  • trafic (nombre de véhicule jour)
  • nature du trafic (nombre de poids lourds)

Un règlement de voirie fixant les modalités techniques et financières applicables aux futurs travaux d’entretien a été ensuite élaboré par la commission.

Ce document technique et financier ayant pour but de définir les conditions et les modalités auxquelles sont soumis les travaux de remblaiement et de réfections de tranchées sur les voies communautaires concerne tous les travaux affectant le sol et le sous-sol du domaine public communautaire et s’impose aux affectataires, permissionnaires, concessionnaires ou occupants de droit (EDF/GDF, France Télécom, Compagnie Générale des Eaux…) appelés à intervenir sur les différentes voiries.

Le premier « cahier des charges » et un bordereau de prix

D’autre part, un cahier des charges a également été rédigé et approuvé. Ce document en adéquation avec les compétences transférées (intervention sur la bande de roulement en incluant 50 cm d’accotement hors agglomération) a permis à la communauté de lancer un appel d’offre afin de choisir un prestataire.

Le montant global de ce marché était alors compris entre 50 000 et 180 000 euros.

Une convention avec les communes est mise en place afin de leur conserver l’organisation déjà existante

Les travaux d’entretiens (balayage, salage, déneigement) restent effectués par les communes.Le sel étant fourni par la Communauté de Communes. Ce fonctionnement permettant une réactivité maximale. Ces compétences étant transférées, la Communauté reverse en contre partie aux communes 0,82 euros par mètre linéaire aux communes.

En conclusion, l’élaboration des différents paramètres nécessaires à une bonne évaluation de la réalité du terrain, nous permet aujourd’hui de pouvoir intervenir sur les voiries communautaires par ordre de priorité.